Jeudi 23 août 4 23 /08 /Août 07:07

Chaque jeudi matin, posté derrière la rampe, je voyais Clotilde nue… Chaque jeudi matin j’espérais qu’elle allait recommencer… Et chaque jeudi matin mes espoirs étaient déçus… - Mais pourquoi tu mises tout sur la cuisine aussi ?!… Il y en a d’autres des pièces !… Sa chambre… Et la salle de bains… C’est souvent qu’on le fait dans la salle de bains… A cause de la douche… Ca sert à plein de choses la douche… Et puis quand tu t’envoies le jet bien fort là où il faut je peux te dire que tu te rates pas…

 

 

Elle avait raison Eva… Clotilde se le faisait dans la salle de bains… Quand elle s’y trouvait, si je pouvais m’approcher sans risque et coller mon oreille à la porte, je l’entendais, presque chaque fois, haleter, doucement gémir, laisser parfois échapper un râle… - Oui, mais je vois rien… - Ah ben ça !… Débrouille-toi !… Trouve une solution !… Il y a toujours une solution quand on veut…

 

 

Chaque fois qu’on avait travaillé un peu tard - et, le bac approchant, c’était de plus en plus souvent - je restais dormir chez Melissa… Avec elle… Dans son lit… - Qu’est-ce que ça me manque n’empêche les mecs en ce moment !… Mais bon !… Il y a des priorités… Je me rattraperai après l’exam…

 

 

- Tu dors pas ?… - Non… - A quoi tu penses ?… - A rien… Rien de spécial… - Ca doit pas être facile pour toi quand même d’être couché là, à côté d’une nana à moitié à poil, d’être tout excité, - tu crois que je m’en rends pas compte ? - et d’être obligé de te dire que tu peux rien lui faire… Que même si elle voulait bien de toi tu pourrais pas… Comment ça doit être frustrant !… - C’est comme ça !… - Je sais pas pourquoi – je suis peut-être garce ! – mais qu’est-ce que ça me donne envie de t’affoler encore plus que tu puisses pas !… C’est de la folie !… Elle a bougé sa cuisse sous le drap, l’a collée contre la mienne… - T’aurais envie de voir ma chatte ?… - Hein ?!… Oh oui, oui !… - Mais alors pas comme sous la douche… De tout près… De juste au dessus… - Ca te dit ?… - Un peu que ça me dit !… - Tu pourras regarder tant que tu voudras… Aussi longtemps que tu voudras… Et même… Si je vois à ta tête, dans tes yeux, que ça te rend complètement fou je te montrerai tout bien à fond… Je m’écarterai avec mes doigts… Mais alors toi, pas touche, hein !… Ou j’arrête tout de suite… - On le fera quand ?… - Bientôt… Avant les Vacances en tout cas… Penses-y bien en attendant… Et elle s’est tournée de l’autre côté…

 

 

Ce mardi après-midi-là il n’était pas du tout prévu que je rentre à la maison… Sur le pas de la porte je me suis immobilisé: on parlait dans la salle de séjour… Qui pouvait bien être là, à discuter avec Clotilde ?… J’ai tendu l’oreille… Plusieurs voix… Des hommes… Des femmes… Qui susurraient… Qui gémissaient… Qui mugissaient de plaisir… La télé !… Evidemment c’était la télé… Une video… Je me suis approché sur la pointe des pieds… Nue, la croupe offerte, Clotilde était agenouillée au bord du canapé, un gode entre les cuisses… Les yeux rivés sur l’écran, d’une main elle le faisait aller et venir et, de l’autre, passée sous son ventre, elle pressait énergiquement son bouton… Je la regardais faire, pétrifié, la tête et les sens en feu… - Oh, c’est bon !… Comment c’est bon… C’est trop bon… Ca s’est accéléré, emballé… Elle a geint, s’est plainte, cabrée… Et elle a crié… Eperdûment… Elle est retombée avec un long soupir la tête dans les coussins… Je me suis silencieusement enfui pour ne revenir que beaucoup plus tard, à l’heure habituelle…

 

 

- Eh ben tu vois !… Ca a fini par t’arriver… Et ça t’arrivera d’autres fois parce qu’elle a l’air d’être drôlement accro… Mais t’imagines si elle s’était retournée et qu’elle t’avait vu ?… Oh, la honte pour elle !… - Elle a pas vu que je l’avais vue, non, mais je crois bien qu’elle le sait… - Comment ça ?… - En repartant j’ai oublié de reprendre mon sac… - Elle y a peut-être pas fait attention… - Je l’avais laissé au milieu du couloir… Je l’ai retrouvé le long du mur… - Oui, oh ben alors !… En tout cas, moi, je voudrais pas être à sa place…

 

 

Melissa m’a sauté au cou… - Je l’ai, putain !… Je l’ai… J’y croyais pas… - Et toi ?… - Moi aussi… - Oui, toi, c’était couru d’avance… Mais moi !… J’ai le bac… J’en reviens pas… Je vais fêter ça… Je vais te faire une de ces parties de jambes en l’air ce soir… Depuis le temps que je fais la nonne !… - Et pour nous ?… Pour ce que t’avais promis ?… Avant les Vacances t’avais dit… - Ah oui !… C’est vrai… Ben pas ce soir en tout cas… Ce soir je suis prise… Dans tous les sens du terme… Mais on a le temps… On trouvera bien un moment…

 

 

On était à table quand le téléphone a sonné… Papa s’est levé, a décroché… - Oui… Oui… Bon… J’arrive… On arrive… Demain matin… Oui… Il s’est rassis… - Ta grand mère est morte…

 

 

Par François - Publié dans : Mémoires d'une toute petite queue
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Commentaires

...un matin, je partais en cours, ma mère m'a dit pareil...
commentaire n° :1 posté par : Yue le: 17/12/2008 à 21h20

Calendrier

Juin 2017
L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    
<< < > >>

Recherche

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus