Lundi 20 août 1 20 /08 /Août 06:21

Il y a eu d’autres jeudis… Il y a eu tous les jeudis… Pour rien au monde je n’aurais manqué ces rendez-vous hebdomadaires qui me l’offraient longuement et intégralement nue… Et puis… Et puis il y a eu ce jeudi-là… Qui a commencé comme tous les autres : elle a fait chauffer son café… Elle a ouvert le frigo, des placards… Elle s’est installée, après avoir longtemps tourné dans la cuisine, devant son bol qu’elle a vidé, à petites gorgées, tout en grignotant des biscottes… Elle l’a repoussé… Elle est restée assise, l’air rêveur… Longtemps… Elle a fini par glisser une main sous la table… L’autre… Ses jambes ont râclé le carrelage, se sont ouvertes… Elle a porté un doigt à sa bouche, l’a humecté… A recommencé… Son bras a vibré, bougé… De plus en plus vite… Elle a renversé la tête en arrière, sangloté en sourdine… Elle s’est levée… C’était fini…

 

 

Quand je suis descendu, à midi, on a mangé tous les deux face à face… - Mais qu’est-ce t’as aujourd’hui ?… - J’ai rien… Pourquoi ?… - Tu desserres pas les dents… Et tu me regardes comme si c’était la première fois que tu me voyais… - Ah oui ?!… Je sais pas… Je pense à des trucs… - T’as des soucis ?… - Non… Pas spécialement… - Des peines de cœur alors ?… - Non plus… Non… Laisse… Ca va s’arranger… - J’espère… Parce que c’est pas très agréable pour moi…   

 

 

Eva s’est montrée péremptoire… - Evidemment qu’elle va recommencer !… Là ou ailleurs… Forcément… Quand tu te le fais c’est souvent… Chaque fois que tu peux… Oui, mais elle avait mon père… Non, mais alors là tu m’amuses !… Tu m’amuses vraiment !… Qu’est-ce ça empêche ?… Ca a rien à voir… Et puis enfin je voudrais pas te vexer, mais s’il est aussi bien monté que toi ton père c’est pas souvent qu’elle doit y trouver son compte la pauvre femme…          

 

 

Melissa avait Benjamin… Elle avait Damien… Elle en avait d’autres… Mes extras comme elle disait… Autour desquels elle tissait méthodiquement sa toile… J’avais droit chaque soir à un compte-rendu détaillé du déroulement des opérations… - Tu crois que je vais y arriver celui-là ?… Et celui-là ?… Elle y arrivait toujours… J’étais son confident attitré…   - Mon ami… Si, c’est vrai !… A toi je peux tout dire… T’es le seul… Parce que les filles c’est même pas la peine d’y penser… Dès que t’es un peu bien foutue c’est jalousie et compagnie… Ca pense qu’à t’en faire une… Quant aux types forcément ils vont essayer de coucher… Et ça fout tout par terre… Un type avec qui tu couches c’est plus pareil… Il y a plein de trucs que t’es obligée de garder pour toi… Et de ce côté-là au moins avec toi je suis tranquille… Je suis sûre qu’il y a pas de risque…

 

 

Eva a enfoncé le clou… - Ben evidemment !… Qu’est-ce que t’imaginais ?… Qu’est-ce que tu peux espérer de mieux avec les filles ?… C’est déjà pas si mal, non ?… Retire-toi une bonne fois pour toutes de la tête qu’elles pourraient avoir envie avec toi… Il y en a pas une à qui ça viendrait à l’idée… Il y a rien il y a rien… Et même que tu tirerais dessus sans arrêt ça poussera pas… Et nous qu’est-ce que tu veux on a besoin qu’il y ait quelque chose… C’est comme ça… Alors tu peux toujours essayer avec celles qui savent pas… T’y gagneras de te faire envoyer sur les roses et foutre de ta gueule en prime… C’est ça que tu veux ?…

 

 

- Reste !… Mais si, reste !… Tu vas pas rentrer maintenant… Il est bien assez grand pour deux le lit… On se serrera n’importe comment… Il était une heure du matin… On avait un peu travaillé, beaucoup discuté… - Je vais à la salle de bains… Je reviens… En petite culotte et soutien-gorge verts… Elle s’est glissée à mes côtés… On a éteint… - Bonne nuit… - Toi aussi…

 

 

- Qu’est-ce que tu respires vite !… Tu respires toujours comme ça ?… - Des fois… Ca dépend… - Tu sais quoi ?…  C’est la première fois… - La première fois que quoi ?… - Que je dors avec un mec sans coucher… Ca fait tout bizarre… Mais c’est pas désagréable finalement… J’aurais pas cru… Elle a poussé un long soupir… - Tu dois me prendre pour une sacrée salope n’empêche !… - Non… Pourquoi ?… - Tous ces types qui défilent… J’ai compté… Huit depuis le début de l’année… - Et alors ?!… C’est toi que ça regarde… - Je peux pas m’empêcher de toute façon… Et puis j’ai pas envie… J’aime trop ça… J’aime les mecs… J’aime leurs queues… J’aime quand elles sont dures et qu’elles me remplissent… Tu peux pas savoir ce que ça fait… Bon, mais allez, on dort…

 

 

- Gabriel !… Oh, Gabriel !… Réveille-toi!... T’as vu l’heure ?… On va être à la bourre… Amène-toi !… On se lave vite fait et on y va… Amène-toi, j’te dis !… Elle a laissé tomber culotte et soutien-gorge, a filé sous la douche… - Alors tu viens !?… Qu’est-ce t’attends ?… Elle a écarquillé les yeux… - Ah oui !… Ah oui !… Eh ben dis donc !… J’en avais entendu parler, mais… mais… Eh ben dis donc !… Elle a repris sa toilette, est passée longuement entre les cuisses… - Il y a un truc que je me demande quand même c’est comment ça devient quand tu bandes… Elle s’est rincée… - Tu peux bien me montrer… Qu’est-ce qu’on s’en fout !… Allez, quoi !… C’est tout ?… T’es à fond ?… C’est vrai ?… Mais ça change presque pas !… C’est complètement fou ce truc !… Elle est sortie de la douche, a attrapé une serviette, s’est vigoureusement frictionnée… - Tu sais comment elles te surnomment les filles ?… « Riquiqui »… Qu’est-ce que ça te va bien finalement !...

Par François - Publié dans : Mémoires d'une toute petite queue
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Commentaires

Ce que je trouve étonnant, c'est que par la curiosité, les filles sont prete à l'exciter pour voir... pauvre Gabriel...
Au passage, j'adore ce prénom!
commentaire n° :1 posté par : Yue le: 17/12/2008 à 21h15

Calendrier

Juin 2017
L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    
<< < > >>

Recherche

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus